PROVOCATIONS POLICIERES MANIFESTATION POUR AMINE BENTOUNSI SAMEDI 2 JUIN 2012

Publié le par Journal L'Autre-ment

 

 COMPTE RENDU DE LA MANIFESTATION DU 2 JUIN 2012 
par Amal Bentounsi
   

 

COMPTE RENDU DE LA MANIFESTATION DU 2 JUIN 2012

 

NOUS DEMANDONS UNE REFORME DE L’ARTICLE 11

 

article qui protege une minorite de policiers qui outrepassent leurs droit en commettant des bavures et des crimes.

la manifestation n’avait rien de caractere violent, nous etions la dans le meme but que les pouvoirs publics entendent notre cri de douleur et de revolte face a ce deni d’injustice. 

je rappelle qu’il y avait des enfants avec nous.

la loi doit etre appliquée pour tous


  homicide volontaire = prison

 

alors que je lisais mon communique de presse, un policier est venu m’a bouscule avec violence et a tente de m’arracher mon megaphone.

toujours ce meme policier qui revient a la charge, alors qu’ont respectent les consignes d’etre sur le trottoir, est venu et a arraché notre banderolle avec une violence et rage qui pouvait se lire dans ses yeux il etait devenu tout blanc de rage.

2 proches ont ete malmene durant cette action, dont un qui a pris un coup de matraque gratuitement au bras pour lacher la banderolle et l’autre qui a ete tirer de force parcque il ne voulait pas lacher la banderolle.

nous avons ete surpris de la haine qui pouvait animer ce policier a ce moment la.

cela prouve encore une fois de quoi ils sont capables.

ils ont tenté de nous provoquer de differentes manieres, ils n’ont pas reussi.

ils m’ont meme fait une confidence a part : ("vous savez on aura toujours raison, on est au-dessus de vous que vous le vouliez ou pas")  belle mentalite.


Alors quand je vois de quoi ils sont capables devant des cameras, imaginez vous sans cameras  (je m’imagine cette haine et ce plaisir qu’a pu avoir ce policier en tirant dans le dos de mon frere)

 

monsieur le ministre, il y a encore des progres a faire, voyez encore une fois l’esprit malsain et les propos tenu par vos policiers, ils se sentent au-dessus des lois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article